Final : Beterbiev, le Mike Tyson des temps modernes ?

Final : Beterbiev, le Mike Tyson des temps modernes ?

Difficile de ne pas mentionner Artur Beterbiev (15-0, 15KOs) sans faire état de l’école russe de boxe, réputée comme l’une des meilleures au monde. C’est là-bas qu’il parfait ses compétences pugilistiques allant d’ailleurs représenté son pays aux jeux olympiques de Pékin et Londres en se hissent jusqu’en quart de final. Ce n’est qu’en 2013, avec ce prestigieux bagage amateur, qu’il vient s’installer à Montréal dans le but de devenir champion du monde professionnel avec pour entraîneur, Marc Ramsay (l’ancien entraîneur de Jean Pascal).

Son objectif, devenir champion du monde, ce qui est le souhait ultime de tous boxeurs. Néanmoins, il veut l’atteindre en moins de 15 combats, ce qui est rare et un exploit en soit !

Artur tient ses promesses et devient champion du monde IBF des mi-lourds à son 12e combat. Il enchaîne plusieurs défenses de son titre IBF et obtient en octobre 2019 un second titre mondial en remportant la prestigieuse ceinture WBC. C’est à ce moment-là d’ailleurs que sa carrière prend un tournant et s’impose sur les plus hautes marches des grands combattants en battant par KO le redoutable ukrainien Oleksandr Gvozdyk, celui qui a mis un terme à la carrière du Québécois Adonis Stevenson.

Le plus marquant dans sa carrière, c’est qu’il comptabilise 100% de KOs. On qualifie même ses coups comme des coups de massue; cela nous rappelle un certain puncher, nul autre que Mike Tyson. Marc Ramsay avoue qu’il doit redoubler d’efforts pour lui trouver des boxeurs qui tiennent plus de 3 rounds afin de l’aider à se perfectionner au gym.

Son prochain défi, assurer sa place comme champion unifié contre le chinois Fanlung Meng (16-0, 10KOs), gaucher, invaincu et ancien olympien également aux jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Demi-Final : D’Mitrius Ballard ( 20-0-1, 13 KOs) vs Janibek Alimkhanuly (8-0, 4 KOs)
Le spectaculaire américain de Golden Boy Promotions affrontera le kazakh et protégé de Top Rank. Ce combat de 10 rounds des mi-lourds, plutôt équilibré, promet d’être plein d’actions.

Oscar Rivas (26-1, 18KOs), désormais classé 3e de la WBC des poids lourds, le Montréalais d’adoption sera opposé à un ancien olympien des jeux olympiques Athènes, Devin Vargas (22-6, 9 KOs). Oscar doit s’imposer de façon franche pour aspirer un combat éliminatoire pour un championnat du monde bientôt.

La sous-carte :

Wildfred Seyi (8-0, 4KOs), le camerounais résident à Montréal et entraîné par Stéphan Larouche. Seyi a représenté le Cameroun aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et vient tout juste de se qualifier à nouveau pour les jeux de Tokyo de cet été.

Le français résident à Montréal également Christian Mbilli (16-0, 15KOs), un prospect à surveiller avec une force de frappe impressionnante et d’autres boxeurs (voir ci-dessous).

 

CARTE COMPLÈTE :

FANLONG MENG
CHINA (16-0, 10KOs)

VS
IBF & WBC World Title

ARTUR BETERBIEV
CAN (15-0, 15KOs)

D’MITRIUS BALLARD
MD, (20-0-1, 13KOs)

10 rounds - Middleweight

JANIBEK ALIMKHANULY
KAZ (8-0, 4KOs)

DEVIN VARGAS
E-U (22-6, 9 KO)

10 rounds - Heavyweight

OSCAR RIVAS
CAN (26-1, 18KOs)

WILFRED SEYI
Montréal, (26-1, 18KOs)

8 rounds - Super Middleweight

ALAN CARRILO
MEX, (11-4, 8 KO)

CHRISTIAN MBILLI
Montréal, (16-0, 15KOs)

10 rounds - Super Middleweight

FELIPE UGALDE
MEX, (18-1, 15 KO)

ISMAEL CAMACHO
MEX, (12-2-3, 5KOs)

8 rounds - Super Bantamweight

VISLAN DALKHAEV
Montréal, (12-1, 3KOs)

GUIDO VIANELL
ITA, (6-0, 6KOs)

8 rounds - Super Bantamweight

Adversaire à déterminer

 

 

Prochains évènements
link to https://www.ticketmaster.ca/event/31005758ECB55771?utm_source=Programmatique&utm_medium=Auto_promo_300x250_FR&utm_campaign=20200127KORNETBREAKINGBENJAMIN&brand=Gestev&lang=fr-ca